Détours Sans Issue (Écriture)

Palabres écornées sans queue à tue-tête

Jour 1

Dans le ronron du matin froid j’aiguise mes mots je me pelotonne bille en tête au réveil, ma langue aux accents enchevêtrés m’a tant manqué le désir impérieux impératif de la réactiver sans appel, mais avec courtoisie, et en cadence régulière ; mon éternel bac à sable de pensées revêches aiguës et graves, affamé de mots, à la syntaxe nouvelle, biscornue imprécise ponctuée par accident déformée par l’exil. Dans tous ces vocables aux racines tentaculaires, j’aimerais retrouver mon latin, et mes cavalcades d’autrefois ; je suis devenue funambule entre chien et loup alors que j’ai la rage féline ; quelque chose quelqu’une me manque, et dans ces boitillements incessants il me faut restaurer mon ombre pour goûter un peu de lumière.

Parmi tous ces vœux qui s’égrènent le silence de l’ego m’est peut-être encore plus précieux.

Posted by Galejade in Détours Sans Issue (Écriture), 0 comments